inctb

PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE

Définition

Programmation neuro-linguistique » ? Quel nom bizarre ! Effectivement, la légende dit que Richard Bandler, co-fondateur de la PNL avec J. Grindler, a crée ce terme pour impressionner des forces de l’ordre qui s’inquiétaient de son activité professionnelle. De la même manière ce terme aurait été gardé, ajouté à une kyrielle d’autres termes alambiqués pour impressionner des éditeurs frileux. Au-delà de cette terminologie difficile, la PNL propose une "boite à outil du communicateur" aussi pertinente qu'efficace.

Diplômés ou en cours de formation à l'INCTB, vous devenez automatiquement membres de l'institut et vous pouvez accéder à la zone membres et ses nombreuses ressources :  
w Documentation dans votre domaine d'expertise (thérapie, coaching, communication, vente...)
w Etudes de cas
w Enrichissement de la pratique (théorie, techniques, protocoles...)
w Psychopathologie
w Forum de discussion avec les pairs (échanges) et les formateurs (questions, coaching et supervision...).

grinder

w Programmation : tout au long de notre vie, nous programmons des façons d’être, de penser, de se comporter en fonction de ce nous vivons (expériences), rencontrons (modèles). Chaque action peut être présentée comme un programme (de réussite, d’échec etc…). Ainsi, face à une situation identique, plusieurs personnes vont mettre en place des programmes différents, car personnels. Tout programme peut être décodé pour être ensuite rendu plus performant ou adapté au bien-être, par exemple.
 

w Neuro : cette capacité à mettre en place des programmes personnels repose sur nos capacités neurologiques. Cerveau, système nerveux, sens nous permettent d’appréhender le monde extérieur, de percevoir, stocker et organiser l’information à notre manière et de mettre en place telle ou telle réponse en fonction ce qui se passe autour de nous, ce qu’on appelle fonction associative (association stimulus-réponse).
 

w Linguistique : langage verbal et non-verbal consituent le révélateur essentiel de ces fonctionnements internes. Tout est communication, et produit les informations qui reflètent cette manière personnelle de se représenter et d’appréhender le monde.

Ainsi, chacun construit sa carte de la réalité (schémas de pensée, croyances et états internes, stratégies mentales, système de perception…). Elle détermine le sens attribué au vécu, ainsi que le panel de choix et solutions possibles (comportements). Cette notion de carte est issue de la sémantique générale et d’Alfred Korzybsky son fondateur qui écrit (Aspect of theory of syntax, 1965) :bandler

« La carte n’est pas le territoire qu’elle représente »

La PNL apporte les outils permettant donc de préciser la « carte de la réalité » que l’individu a mise en place et de le rencontrer sur ce territoire personnel.

Une fois identifiés la représentation du monde et les modes de fonctionnement du sujet, on peut installer la relation dans ce monde personnel pour développer une communication épanouie et harmonieuse. On pourra ensuite faire évoluer cette carte personnelle, à des degrés divers et en fonction de l’objectif d’intervention (convaincre, coacher, améliorer le bien-être, changer de fonctionnement…)

Haut de page


PNL et communication efficace 
La PNL s'intéresse aux processus, concrets et opérationnels. Elle permettra entre autres la précision et la pertinence en communication :

w Avoir une stratégie d'objectif : déterminer un objectif et s'orienter vers celui-ci.

w Etre "en tri sur l'autre" : observer l'interlocuteur, l'écouter, s'adapter à lui.

w Créer et entretenir le rapport : installer le cadre et l'espace de la relation, être acteur de la communication.

w S'adapter : privilégier le retour d'information et le traiter en s'adaptant.

w Etre cohérent et pertinent : être en accord avec ses états internes et utiliser un langage de précision.



Articles externes





Application de l'hypnose et des thérapies brèves : PSYCHO-DOC.NET : VISITER LE SITE

  Copyright © j.boutillier / Tous droits de reproduction ou d'utilisation réservés